AIDE AU DEUIL ET SPIRITUALITE
Bienvenue sur le forum PLUS PRESDESANGES. N'hésitez pas à vous inscrire si vous voulez un soutien ou tout simplement pour discuter. Nous vous demandons de vouloir vous présentez dans la rubrique PRESENTATION DES MEMBRES afin de mieux faire connaissance. Merci

A bientôt

AIDE AU DEUIL ET SPIRITUALITE


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Nous demandons aux nouveaux de se présenter dans le post adéquat pour mieux vous connaître et partager. Merci.
BIENVENUE SUR LE FORUM PLUS PRES DES ANGES

Partagez | 
 

 Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Papillon
Modérateurs
avatar

Nombre de messages : 21523
Age : 66
Localisation : Marseille
Réputation : 5
Points : 15224
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon   Ven 26 Sep 2008 - 14:13





LA STATUE DE MARIE VERSE DES LARMES


C'était le 4 janvier 1975, premier samedi du mois, vers neuf heures du matin, alors que les esprits étaient encore tout imprégnés de l'atmosphère joyeuse des festivités qui rythment les trois premiers jours de l'année. Je me trouvais au presbytère quand la nouvelle me fut annoncée précipitamment: " La statue de la Vierge pleure! "
Comme c'était le dernier jour d'une retraite prêchée aux Sœurs, j'avais commencé à préparer le sermon, mais j'ai tout de suite déposé mon stylo pour aller voir.

Il était normal d'espérer qu'un signe du Ciel viendrait authentifier les messages donnés à trois reprises par la Vierge à Sœur Agnès. Je m'attendais plus ou moins à la venue prochaine d'un nouveau miracle.
En y réfléchissant bien, ce genre de prodige auquel personne ne s'attendait devait être sans aucun doute le miracle le plus approprié pour une telle cause. Grâce touchante du Ciel en harmonie parfaite avec le contenu des messages, qui remplit à tout instant le cœur d'une profonde gratitude.

Les notes et souvenirs de Sœur Agnès, qui fut l'un des premiers témoins oculaires, évoquent le jour de la première lacrymation:

"C'était après le temps de prière qui succède au petit déjeuner. Sœur K., qui mettait de l'ordre dans la chapelle, vint m'appeler en courant, alors que j'étais dans le couloir:"
- Agnès, viens voir!"
Me demandant ce qui se passait, je l'ai suivie dans la chapelle. Elle m'a montré du doigt la statue de la Vierge."

Qu'y a-t-il?, lui ai-je demandé en regardant son visage qui avait pris une couleur terreuse. Le doigt qu'elle tendait tremblait comme une feuille. Me rapprochant de la statue, j'ai eu un choc en voyant son visage: il y avait de l'eau accumulée dans les deux yeux."
- Oh! de l'eau.... me suis-je dit quand l'eau s'est mise tout à coup à dégouliner. De l'eau qui coule des yeux... Mais alors, ce sont des larmes!, ai-je pensé en moi-même. Est-ce que ce seraient les larmes de la Sainte Vierge?, ai-je demandé à Sœur K., mais celle-ci restait figée et ses lèvres étaient agitées d'un tremblement nerveux."

Sentant mes genoux plier, je me suis prosternée. Puis reprenant mes esprits et me disant qu'il fallait faire quelque chose, je me suis précipitée au téléphone pour avertir le Père qui se trouvait au presbytère à ce moment-là."

Ensuite, ce fut l'affolement général. Le Père est arrivé aussitôt et toute la communauté s'est retrouvée dans la chapelle en l'espace de quelques instants. Prosternée dans le fond, je n'avais pas le courage de m'approcher de la statue. Je priais en moi-même de toutes mes forces: Sainte Marie, pardonnez-moi. C'est moi qui vous fais pleurer. Pardon! Seigneur, pardonnez-moi parce que je suis pécheresse."
Marie pleure parce qu'on n'a pas tenu compte de toutes les grâces obtenues par son intercession! J'étais abattue par le poids du regret."
Ce jour-là, les larmes sont apparues encore deux fois. La deuxième fois, il était une heure de l'après-midi. Comme deux Sœurs retraitantes devaient repartir plus tôt, je suis allée reprendre des médailles exposées en offrande devant la statue de Marie, car j'étais de service à la sacristie ce jour-là. Quand j'ai regardé son visage pour la saluer, après les avoir retiré de la tablette, je fus stupéfaite de voir que les larmes s'étaient remises à couler. Je me suis sentie secouée par une émotion encore plus forte que la première fois, sans doute parce que je les avais découvertes moi-même et de tout près. Mais je me suis ressaisie et j'en ai informé une Sœur qui se trouvait à l'autre extrémité, puis je me suis dépêchée d'aller le dire aux autres. Elles sont arrivées aussitôt avec le Père et nous avons récité un chapelet. "A quatre heures, le Père a commencé la causerie.

J'ai été touchée quand il a expliqué que ces larmes étaient la preuve de l'authenticité des messages. L’émotion que j'avais refoulée jusque-là m'a assaillie subitement et j'ai senti mon corps se vider de toutes ses énergies."

Après le sermon, le Père s'est aperçu que j'étais dans un état d'affaiblissement tel que j'étais incapable de me lever, tandis que mes compagnes semblaient avoir cru simplement que je m'attardais à prier."

La troisième fois, les larmes se sont mises à couler alors que j'étais restée ainsi pendant un long moment absorbée dans la prière. Vers six heures et demie du soir, la Sœur venue battre le rappel pour le dîner s'en est aperçue et c'est elle qui nous l'a fait remarquer. Nous étions deux à prier dans la chapelle."

Cette fois-ci, les larmes ne s'écoulaient plus par accumulation et débordement, elles ruisselaient les unes après les autres. Elles affluaient, affluaient... En un flux continuel, elles formaient des filets sur les joues, le menton, jusque sur la poitrine, et tombaient goutte à goutte."

J'ai trouvé tout juste la force de me prosterner, me répétant en moi-même sans pouvoir remuer les lèvres:"
- Sainte Marie, Sainte Marie, pourquoi à ce point... ?"

Les Sœurs qui étaient accourues semblaient elles aussi fortement impressionnées. Mêmes celles qui étaient restées perplexes les deux premières fois, peut-être parce qu'elles n'avaient pas bien vu, paraissaient convaincues cette fois-ci de l'évidence du miracle."
Monseigneur qui était arrivé entre temps et voyait les larmes pour la première fois a fait apporter de l'ouate et a essuyé lui-même au fur et à mesure."

Vingt personnes furent témoins de ces trois lacrymatoires successives. D'ordinaire, il y avait moins de dix Sœurs présentes dans le couvent, mais des membres de branches régionales s'étaient jointes à nous pour la retraite du nouvel an. Quant à moi qui ai observé le phénomène minutieusement à chaque fois, j'en ai été profondément touché.

Les deux yeux de la statue de bois brillaient, le liquide s'accumulait, débordait, ruisselait, tout à fait comme ceux d'un être humain. Chacun en reparla ensuite comme s'il avait assisté aux larmes d'une personne vivante. Les larmes apparaissaient sur le bord intérieur des yeux où se trouvent les glandes lacrymales, coulaient le long du nez, sur les joues, puis tombaient goutte à goutte, exactement comme une personne humaine qui pleurerait toutes les larmes de son corps en conservant la même position. Les gouttes s'arrêtaient sous le menton comme de petites perles, s'accumulaient sur le col du vêtement, roulaient sur la ceinture, suivaient les plis de la robe et tombaient sur le globe.

Qui pourrait prétendre donner une explication naturelle à un tel phénomène? Les analyses scientifiques du liquide effectuées par la suite ont montré qu'il s'agissait bien de "larmes humaines". Quand on voit sortir un liquide des yeux d'une statue de bois, alors que celui-ci est si sec qu'il est déjà craquelé par endroits, on ne peut s'empêcher de penser que ce sont les vraies larmes de Marie suscitées une nouvelle fois par la puissance créatrice de Dieu.

Qu'ils croient à la sur naturalité des faits ou qu'ils n'y croient pas, tous les témoins disent avoir été profondément touchés, car ils avaient vraiment eu l'impression de voir pleurer Marie en personne. Avec le temps, il semble que le doute se soit pourtant installé chez certains. Mais quand on tente d'éclairer le miracle avec les seules lumières de l'intelligence humaine on ne comprend rien et on ne solutionne rien; il est évident que c'est la porte ouverte au scepticisme.
Si l'on considère que le miracle transcende toutes les lois naturelles et ne peut être provoqué que par la toute-puissance de Dieu, se demander s'il s'agit d'un petit miracle ou d'un grand miracle n'a pas de sens. On ne peut que s'incliner devant le mystère en se gardant de toute argumentation creuse.

Il y a encore des gens qui non seulement prennent les faits à la légère, mais essayent par tous les moyens de faire valoir la thèse de facultés ectoplasmiques chez Sœur Agnès alors qu'ils ne peuvent avancer aucune preuve à l'appui de leurs affirmations. Or, les études scientifiques menées au cours des dix dernières années n'ont pas permis de nier le caractère surnaturel de ces phénomènes.
Il est à mon sens tout aussi impossible à l'homme de faire sortir des larmes humaines d'un morceau de bois que de changer de l'eau en vin. J'ai le sentiment d'être en présence d'un prodige aussi inouï que celui des noces de Cana dans l'Évangile de Jean où Jésus transforme l'eau en vin.
La statue réalisée dans du bois d'arbre de Judée plus de dix ans auparavant par M. Saburô Wakasa, un sculpteur renommé de la région, avait complètement séché depuis sa réalisation et de petites fissures commençaient à apparaître. Il est déjà miraculeux que de l'eau soit sortie d'un tel matériau, mais il est encore plus prodigieux qu'un liquide légèrement salé, de vraies larmes humaines se soient écoulées précisément des yeux.

Au début, la stupéfaction était telle que personne n'aurait eu l'idée de prendre des photos, mais on le fit par la suite et les preuves objectives restent ainsi conservées. Comment peut-on persister à taxer ces réalités d'illusion ou d'hallucination?

Ainsi, les lacrymatoires qui ont commencé le 4 janvier 1975 se sont succédées à des intervalles plus ou moins réguliers, parfois jour après jour, jusqu'au 15 septembre 1981, jour où les larmes coulèrent pour la dernière fois.

Le phénomène s'est reproduit cent une fois.



Les apparitions d'Akita sont reconnues par l'évêque du lieu

J'ai trouvé ce beau texte sur le lien suivant : http://dieu-sauve.chez-alice.fr/apparitions/akita/akita.htm - Vous pourrez y lire les différents messages qu'a transmis la Vierge Marie à Soeur Agnès Sasagawa Katsuko.

**************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Papillon
Modérateurs
avatar

Nombre de messages : 21523
Age : 66
Localisation : Marseille
Réputation : 5
Points : 15224
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon   Sam 27 Sep 2008 - 12:45

:flower: Je me permets de remonter ce post car vous ne l'avez peut-être pas vu. J'espère qu'il vous plaira. Gros bisous !


**************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon   Dim 28 Sep 2008 - 1:34

ce texte me touche beaucoup , Marie pleure , j'en suis certaine !

merci papillon, c'est une merveille !
Revenir en haut Aller en bas
Jackie
Membres
Membres
avatar

Nombre de messages : 18911
Age : 68
Localisation : Belgique
Réputation : 4
Points : 14217
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon   Dim 28 Sep 2008 - 5:43

Merci Papillon d'avoir remonté ce post, je ne l'avais pas vu.
Tout comme Dan, j'ai été émue et touchée par ce beau texte.
Je suis certaine aussi que Marie pleure !
J'ai mis le lien dans mes favoris. Encore merci.


**************************************************************************************************

Bonne journée les amies et gros bisous.
Revenir en haut Aller en bas
mimi12313
Admin
avatar

Nombre de messages : 20103
Age : 43
Localisation : Nord de la France
Réputation : 14
Points : 11835
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon   Dim 28 Sep 2008 - 9:38

Trés émouvant. Marie pleure malheureusement. Elle souhaite tant voir les gens de la terre heureux.

Merci Papillon.

**************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
http://ange-17.editboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon
» Le Dictionnaire des apparitions de la Vierge Marie de Laurentin
» APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU SUD DU CAIRE!
» Grâce aux apparitions de la Vierge Marie à Turczvoka (Slovaquie)
» Prophétie de la Vierge Marie a Akita(Japon-1973)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AIDE AU DEUIL ET SPIRITUALITE :: LES APPARITIONS-
Sauter vers: